Aller au contenu
Cluster Ville Durable

Publié le 20 février 2017

Descartes 21 : le démonstrateur industriel pour la ville durable.

Fin 2015, dans le cadre de l’appel à projets « démonstrateurs industriels pour la ville durable », le ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie a sélectionné le projet Descartes 21, dont l’objectif est de faire de la Cité Descartes un laboratoire pour tester les innovations qui façonneront la ville de demain, aussi bien en termes de mobilité que d’économies d’énergie.

En quoi consiste le projet Descartes 21 ?

En tant que démonstrateur, il va servir à tester, à mettre en application des solutions nouvelles visant à réduire l’empreinte écologique du système urbain. Comment ? En développant un modèle innovant de copropriété énergétique sur plus de 100 000 m² de bâtiments construits autour de la gare de Noisy-Champs – innovations technologiques (stockage d’électricité, récupération des eaux, navettes autonomes, …) mais aussi innovations en matière de gouvernance (implication des habitants, de la collectivité, …) et mise en place de nouveaux modèles économiques.

Des innovations pour réduire l’empreinte écologique du système urbain

Le projet Descartes 21 vise l’excellence environnementale avec la mise en œuvre de solutions opérationnelles transverses :

Réussir la transition énergétique du territoire

Le projet Descartes 21 mobilise les solutions permettant de réduire l’empreinte Carbonne du territoire tout en réduisant la consommation d’énergie et la facture pour la collectivité et l’usager.

Par exemple, un nouveau modèle de copropriété énergétique sera développé afin de mutualiser les différentes productions et consommations d’énergies, qui s’appuiera sur des équipements d’optimisation Smart Grids (réseaux intelligents). Ainsi, l’énergie produite sera intégralement auto-consommée et mutualisée entre les bâtiments et des solutions de stockage dynamiques seront mises en œuvre afin de réduire les pointes de consommation, de favoriser l’intégration des énergies renouvelables et de diminuer les besoins en infrastructures électriques.

La gestion de l’eau deviendra elle aussi une composante clé du démonstrateur. Entre autres, les eaux pluviales, captées et traitées par des espaces mutualisés à l’échelle du quartier, seront récupérées et utilisées dans les logements et les espaces partagés ne nécessitant pas d’eau potable. Les eaux usées seront, elles, utilisées pour le préchauffage des eaux chaudes sanitaires au travers d’un système de récupération de calories.

Développer les mobilités décarbonées

La situation privilégiée de la Cité Descartes, avec sa station multimodale de Noisy-Champs et sa superficie de 60 hectares, permettra de déployer des solutions de mobilité douce : navettes électriques autonomes, auto-partage de véhicules électriques, mutualisation des parkings, pistes cyclables, …

Innover pour la qualité de vie

Les habitants doivent pouvoir s’impliquer dans la vie de leur quartier. La création de nouveaux services est donc envisagée pour améliorer leur cadre de vie.

Une plateforme numérique de services verra le jour pour mettre à disposition de tous un ensemble de services pratiques : localisation des points wifi, localisation des bornes de recharge, espaces de restauration, bibliothèques, espaces publics, disponibilité des logements à louer ou à acheter, calcul d’itinéraires…

Une autre plateforme pourra informer les usagers des zones de travaux ou encore proposer des parcours sportifs.

Un partenariat d’innovation public-privé

Grand projet collaboratif, Descartes 21 regroupe un ensemble d’acteurs essentiels à sa réussite, dont la Communauté d’Agglomération Paris-Vallée de la Marne, l’établissement public d’aménagement EPA Marne, le coordinateur Linkcity et un consortium de partenaires industriels constitué de leaders dans le domaine de la ville durable –  Bouygues Energies & Services, Cap Gemini, EMBIX, Enedis, IDEX, GE Grid Solutions et la RATP.

Et La mise en œuvre ?

La Caisse des dépôts a validé en 2016 les six fiches-actions du projet Descartes 21, pour lequel elle accorde une dotation de 218 400 € dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir. C’est le plus haut montant de subvention pour l’ensemble des projets lauréats.

Le conventionnement avec la Caisse des dépôts est prévu pour le mois de mars 2017. Celui-ci amorcera une série d’études pilotées par les partenaires du consortium. Les solutions industrielles seront ensuite développées entre 2018 et 2020 à la Cité Descartes.

Consultez la fiche d’identification Descartes 21 : divd_descartes_21

 

Toute l'actualité
Haut de page